Café liégeois

La commémoration de la fin de la Grande Guerre (14 -18) a remis ce mets à l’honneur…

Saviez-vous que La Légion d’Honneur ! Liège fut la première ville, hors de France, à se voir décerner la Légion ’Honneur française dès le 7 août 1914 et ce, en reconnaissance du courage des défenseurs de Liège qui permit une meilleure organisation des troupes alliées dont françaises.

Non, le café liégeois n’a pas été inventé à Liège. Le « Viennois » est en effet devenu «Liégeois» durant la Grande Guerre. 100 ans plus tard, les établissements de notre cité en ont néanmoins fait une de leurs spécialités.
Le café liégeois et Liège, ce n’est pas qu’une histoire de gourmands. C’est bien plus. C’est  l’un des témoins de l’héroïsme liégeois durant la Première Guerre mondiale. A quelques mois des grandes commémorations qui auront lieu en Cité ardente, il était donc temps de lui rendre ses lettres de noblesse. Et c’est par le biais d’un grand concours lancé par l’Office du Tourisme de liège que c’est maintenant chose faite. La Ville de Liège a en effet décidé de lancer une grande « campagne de reconnaissance de ce patrimoine gourmand ». Un appel avait dès lors été lancé aux établissements Horeca à l’issue duquel 30 d’entre eux viennent de recevoir le label « Le Véritable Café Liégeois».
Hier soir, huit établissements sélectionnés parmi les 30 labellisés (Espace Saveur, I’Ecailler, le Notger, Achille; A Pilori, le Bistrot d’en Face et Franchi) proposaient leur propre café liégeois à un jury composé de professionnels de la gastronomie, présidé par Guy Lemaire (« Télétourisme » et « En Voyage ») notamment sur la RTBF).
Le but est de mettre en valeur ce symbole de la résistance liégeoise
C’est la première fois qu’un tel concours est organisé. indique Elise Dereppe, porte-parole de l’Office du Tourisme. Il s’inscrit dans le cadre d’une mise en valeur de tout ce qui est « tourisme gourmand » à Liège par une grande promotion qui démarrera d’ici le mois de juillet. Et nous voulions entamer cette campagne en faisant valoir le café liégeois. Car évidemment il symbolise la résistance liégeoise durant la guerre 14-18 (voir encadré ci-contre, NDLR) – même  s’il a fallu longtemps pour le prouver formellement. »
Les 30 labellisés se retrouveront sur un plan distribué aux touristes
L’objectif est donc que tous ces établissements labellisés et ceux primés se retrouvent sur un grand « plan » qui pourra notamment être distribué aux touristes qui, inévitablement lors des commémorations, voudront goûter la spécialité. Tout bénef, donc, pour les commerçants liégeois.
Les résultats du concours
Après avoir dégusté un par un et à l’aveugle chaque café liégeois (avec ou sans glace, alcoolisé ou pas avec une présentation originale ou sobre servi par les huit candidats, le jury a donc récompensé trois lauréats. En troisième place, le » café liégeois d’A Pilori En deuxième, celui de la brasserie Ô Cocottes (Crowne Plaza) et, sur la plus haute marche du podium, le café liégeois du Bistrot d’en Face. « C’était une rude épreuve car tout ce que nous avions goûté était de grande qualité,  lançait Guy Lemaire, à la fin du concours. Chacun a su mettre en valeur un produit qui après un siècle, on peut le dire. est devenu liégeois.
Romain Cammereri
Le vainqueur
«Le café liégeois authentique»
 C’est le Bistrot d’en Face, situé rue de la Goffe, qui monte sur la 1° marche du podium. C’est une recette qu ‘on maîtrise depuis 20 ans. ce café liégeois a toujours été sur notre carte, commente Thierry Marée (85), le patron. accompagné de son chef de cuisine Sylvain Galère (88) et de son bras droit Célia Thiry. « Le nôtre est plus aromatisé que les autres. Il est servi dans un verre qui est lui aussi givré. Notre préparation se fait sans crème glacée, comme dans la recette authentique. Dedans il y a du café et de la crème bien évidemment mais aussi du pékêt parce qu’on est quand même à Liège et du cognac. Et il doit se déguster à une température de 2 degrés. »
Le restaurateur confie par ailleurs que ses cafés liégeois sont généralement commandés par la moitié des personnes qui vient dans son établissement..
 Thierry et Sylvain dans le première cour de l’école d’Hôtellerie et de Tourisme de la Ville de Liège
Caflieimg
Vous pouvez consulter le résultat de l’étude du « Goût Wallon » par Gaston Marinx dans les archives de l’Ancien blog… (page 14)
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s