Flexitarisme

Vous avez sans doute pu lire les différents articles sur la nécessité de réduire notre consommation de viande pour sauver le climat. Ci-dessous une des nombreuses publications.
https://www.20minutes.fr/planete/916197-20120413-reduire-consommation-viande-imperatif-limiter-rechauffement-climatique
Mais c’est bizarre que rares sont les publications mettant en cause Trump et sa politique de toujours plus d’énergie fossile quitte à détruire l’environnement (chez lui et par conséquent chez les autres) et celle de son clone (clown) Bolsonaro le brésilien qui ne veut rien moins que détruire l’Amazonie… pour inonder le marché de barbaque à bas coût. Lisez donc la suite et faites-vous une idée.
https://www.bfmtv.com/societe/flexitarisme-comment-reduire-le-rechauffement-climatique-par-le-regime-alimentaire-1542929.html

Le flexitarisme (parfois appelé semi-végétarisme) est une pratique alimentaire qui consiste à être flexible dans la pratique végétarienne.
Cette pratique se développe dans les années 1990 aux États-Unis. Le point de départ viendrait de l’action militante du journaliste Mark Bittman, auteur de nombreux ouvrages sur les conséquences de la production industrielle de bœufs et de poulets et inventeur du terme.
Dans son édition de 2018, le dictionnaire Robert a intégré le mot « flexitarien », donnant cette définition : « adj. et n. (anglais flexitarian, mot-valise, de flexible et vegetarian) Qui limite sa consommation de viande, sans être exclusivement végétarien
Ce terme désigne la pratique alimentaire de personnes qui sont principalement végétariennes mais qui, parfois, mangent viande, poisson et autres « produits animaux ». Selon les circonstances, un flexitarien peut manger végétarien ou végétalien chez lui, mais manger des plats incluant de la chair animale lors d’occasions particulières comme aller au restaurant, lors de repas en famille ou chez des amis.
Les flexitariens partagent généralement les préoccupations des végétariens et végétaliens, à savoir le souhait d’un traitement plus juste des animaux, ou des préoccupations environnementales ou de santé, mais ils s’imposent des contraintes alimentaires plus souples pour différentes raisons comme des raisons pratiques dans le cadre d’invitations chez des amis par exemple, ou par goût.

Petit rappel:
https://moizinho.wordpress.com/2018/05/19/veganisme/

Et pour illustrer… Une recette (trouvée sur le site)

https://kissmychef.com/chaud-devant/la-belle-vie/recettes_faciles/tourte-aux-legumineuses
TOURTE AUX LÉGUMINEUSES, LA BOMBE DE PROTÉINES SAINES
Naturellement riche en fibres, en protéines et en oligoéléments, cette tourte de légumineuses est un parfait repas du soir à accompagner d’une salade verte.

Pour 6 personnes
Ingrédients
80 g de haricots rouges
80 g de pois chiches
40 g de lentilles vertes
80 g de lentilles corail
200 g de riz spécial risotto
1 oignon
3 gousses d’ail
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
1 cuillère à soupe de miel
Sel, poivre
1 pâte feuilletée (pour le couvercle)
1 pâte brisée (pour le fond)
2 cuillères à soupe de fécule de maïs
½ botte de ciboulette
3 œufs
750 ml de bouillon de légumes
2 à 3 cuillères à soupe de de pâte de curry
80 g de fromage à pâte pressé (Beaufort, Comté ou Cantal)
150 g de crème fraîche
200 g d’épinards crus

La veille, faire tremper les haricots rouges et les pois chiches séparément. Le jour même, rincer et cuire les légumineuses comme indiqué sur leur paquet respectif.
Emincer l’ail et l’oignon et les faire revenir dans l’huile d’olive. Quand le mélange a blondi, ajouter le riz et le laisser colorer quelques minutes, en remuant pour qu’il ne brûle pas.
Ajouter 300 ml de bouillon, baisser le feu et couvrir. Quand le riz semble avoir tout absorbé, ajouter à nouveau 300 ml de bouillon. Oter du feu quand tout le liquide a disparu.
Ajouter le reste du bouillon, les lentilles corail crues, la crème fraîche, la pâte de curry, le miel, le fromage râpé, toutes les légumineuses cuites et la ciboulette. Mélanger, assaisonner, couvrir et laisser tiédir.
Préchauffer le four à 200°C. Pendant ce temps, préparer les pâtes à tarte. Foncer un moule à tarte avec la pâte brisée qui doit déborder. Au pinceau humidifier les bords. Piquer la pâte.
Pour éviter les grumeaux, mélanger progressivement la fécule de maïs à la garniture tiède, puis incorporer les œufs battus. Garnir le fond de tarte de la préparation. Répartir les épinards de façon uniforme sur le dessus. Recouvrir la tourte avec la pâte feuilletée en pinçant ensemble les bords pour les souder. Faire une petite cheminée dans la pâte, afin que la tourte supporte la cuisson.
Etape 5 : Enfourner à 200° C 40 mn en bas du four, puis 20 mn en haut du four. Vérifier régulièrement la coloration. Les deux pâtes doivent être bien dorées.
Cette tourte est un plat complet, elle ira parfaitement avec une salade verte bien assaisonnée. Elle peut parfaitement être faite la veille et réchauffée 15 mn au four le jour même.
Variantes
Pour ceux qui veulent se passer de la pâte de curry, il est tout à fait possible la remplacer par du concentré de tomate. D’autre part, vous pouvez aussi ajouter quelques raisins secs ou des noisettes concassées dans la tourte, elle n’en sera que plus gourmande !

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s