Café liégeois

La commémoration de la fin de la Grande Guerre (14 -18) a remis ce mets à l’honneur…

Saviez-vous que La Légion d’Honneur ! Liège fut la première ville, hors de France, à se voir décerner la Légion ’Honneur française dès le 7 août 1914 et ce, en reconnaissance du courage des défenseurs de Liège qui permit une meilleure organisation des troupes alliées dont françaises.

Non, le café liégeois n’a pas été inventé à Liège. Le « Viennois » est en effet devenu «Liégeois» durant la Grande Guerre. 100 ans plus tard, les établissements de notre cité en ont néanmoins fait une de leurs spécialités.
Le café liégeois et Liège, ce n’est pas qu’une histoire de gourmands. C’est bien plus. C’est  l’un des témoins de l’héroïsme liégeois durant la Première Guerre mondiale. A quelques mois des grandes commémorations qui auront lieu en Cité ardente, il était donc temps de lui rendre ses lettres de noblesse. Et c’est par le biais d’un grand concours lancé par l’Office du Tourisme de liège que c’est maintenant chose faite. La Ville de Liège a en effet décidé de lancer une grande « campagne de reconnaissance de ce patrimoine gourmand ». Un appel avait dès lors été lancé aux établissements Horeca à l’issue duquel 30 d’entre eux viennent de recevoir le label « Le Véritable Café Liégeois».
Hier soir, huit établissements sélectionnés parmi les 30 labellisés (Espace Saveur, I’Ecailler, le Notger, Achille; A Pilori, le Bistrot d’en Face et Franchi) proposaient leur propre café liégeois à un jury composé de professionnels de la gastronomie, présidé par Guy Lemaire (« Télétourisme » et « En Voyage ») notamment sur la RTBF).
Le but est de mettre en valeur ce symbole de la résistance liégeoise
C’est la première fois qu’un tel concours est organisé. indique Elise Dereppe, porte-parole de l’Office du Tourisme. Il s’inscrit dans le cadre d’une mise en valeur de tout ce qui est « tourisme gourmand » à Liège par une grande promotion qui démarrera d’ici le mois de juillet. Et nous voulions entamer cette campagne en faisant valoir le café liégeois. Car évidemment il symbolise la résistance liégeoise durant la guerre 14-18 (voir encadré ci-contre, NDLR) – même  s’il a fallu longtemps pour le prouver formellement. »
Les 30 labellisés se retrouveront sur un plan distribué aux touristes
L’objectif est donc que tous ces établissements labellisés et ceux primés se retrouvent sur un grand « plan » qui pourra notamment être distribué aux touristes qui, inévitablement lors des commémorations, voudront goûter la spécialité. Tout bénef, donc, pour les commerçants liégeois.
Les résultats du concours
Après avoir dégusté un par un et à l’aveugle chaque café liégeois (avec ou sans glace, alcoolisé ou pas avec une présentation originale ou sobre servi par les huit candidats, le jury a donc récompensé trois lauréats. En troisième place, le » café liégeois d’A Pilori En deuxième, celui de la brasserie Ô Cocottes (Crowne Plaza) et, sur la plus haute marche du podium, le café liégeois du Bistrot d’en Face. « C’était une rude épreuve car tout ce que nous avions goûté était de grande qualité,  lançait Guy Lemaire, à la fin du concours. Chacun a su mettre en valeur un produit qui après un siècle, on peut le dire. est devenu liégeois.
Romain Cammereri
Le vainqueur
«Le café liégeois authentique»
 C’est le Bistrot d’en Face, situé rue de la Goffe, qui monte sur la 1° marche du podium. C’est une recette qu ‘on maîtrise depuis 20 ans. ce café liégeois a toujours été sur notre carte, commente Thierry Marée (85), le patron. accompagné de son chef de cuisine Sylvain Galère (88) et de son bras droit Célia Thiry. « Le nôtre est plus aromatisé que les autres. Il est servi dans un verre qui est lui aussi givré. Notre préparation se fait sans crème glacée, comme dans la recette authentique. Dedans il y a du café et de la crème bien évidemment mais aussi du pékêt parce qu’on est quand même à Liège et du cognac. Et il doit se déguster à une température de 2 degrés. »
Le restaurateur confie par ailleurs que ses cafés liégeois sont généralement commandés par la moitié des personnes qui vient dans son établissement..
 Thierry et Sylvain dans le première cour de l’école d’Hôtellerie et de Tourisme de la Ville de Liège
Caflieimg
Vous pouvez consulter le résultat de l’étude du « Goût Wallon » par Gaston Marinx dans les archives de l’Ancien blog… (page 14)
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Chcolat Galler

Depuis lundi soir, la marque Galler appartient à 100 % à un investisseur qatari.

Jean Galler, fils de Pierre Galler qui fut longtemps membre du Comité des Anciens est ancien élève de notre école d’Hôtellerie…

Le lien ci-dessous  renvoie à l’article du Soir du 6 nov. 2018

https://www.lesoir.be/188525/article/2018-11-06/jean-galler-sur-la-revente-de-galler-si-cetait-refaire-je-naurais-pas-ouvert-le

Un article envoyé par un ancien parle de la passion du vin de Jean Galler

Jean Pierre Stregnaert (72) nous avait fait parvenir cet article (paru dans le Tradition  nov/déc 2013):

J’ai eu la chance d’être invité ce jeudi 22 septembre chez Jean Galler notre ancien élève promotion 1973, et célèbre chocolatier pour la dégustation de ces millésimes 2015 Un résumé de cette soirée agréable et très réussie, par la qualité de son accueil, l’endroit extra ordinaire des Coteaux, la qualité des vins dégustés, et sa maitrise et connaissance de son nouveau passe temps qu’est le métier de vigneron et les pâtisseries salées élaborées par sa charmante épouse qui accompagnaient cette dégustation J’ai revu avec plaisir pour les nostalgique les premiers patrons du célèbre restaurant le Marguerite qui était situé dans la côte d’Ans, bon pieds , bonne œil malgré leur grand âge. Jean Galler et sa fille Justine à la baguette, sur les Coteaux de VauxSous-Chèvremont au lieu dit « la haie du loup » Dégustation des vins blanc et rouges millésime 2015 Pas une grosse quantité mais de la qualité, Jean à été surpris par une
météo capricieuse en fin de saison 2015, notamment avec le gel Les blancs, Sylvaner, pinot blanc, et un assemblage de plusieurs cépages tous de qualité exceptionnels, Les rouges, un gamay extraordinaire vieilli en barrique, surprenant, gouleyant, attachant, long au nez et en bouche vraiment à découvrir Un pinot noir, qui arrivera pleinement à maturité d’ici a mon avis quelques années, mais un très bon travail de Jean et sa fille Justine Un assemblage d’au moins 10 cépages très réussis à découvrir aussi, une subtilité de l’ami Jean à découvrir. Je pense qu’ils arriveront tous à maturités d’ici quelques années Attention vu que peu de quantité aux vendanges, donc peu de flacons également, ne pas tarder à vous offrir un de ces rares vins bien liégeois.

Adresse : Septem Triones Rue des Anglais 30 c 4051 Chaudfontaine – (Vaux –Sous –Chèvremont) Tel : 04/266 05 15 Gsm : 0494 90 75 50

Voir le site également pour plus amples renseignements, visite et dégustation à partir de 10 personnes http://www.septemtriones.be/



 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Gault&Millau: Maxime Zimmer (09) nommé jeune chef de l’année

Ce n’est pas tous les jours qu’un grand guide gastronomique comme le Gault&Millau met à l’honneur un ancien de l’EHT Liège

Sur le site de Guy Delville – « Saveurs de nos régions » – nous avons relevé l’info suivante :
Grande et bonne nouvelle dans la gastronomie liégeoise : Maxime Zimmer reprend les Roches Grises à Comblain qui était tenu par Florence Colin. Le nouveau restaurant aura comme enseigne : « Un Max de goût – Maxime Zimmer ». Le nouvel occupant va garder ses menus, sa cuisine, sa philosophie de travail et l’essentiel de son équipe qui officiait à Sprimont. L’ouverture est prévue pour le début d’octobre. On se réjouit de découvrir le chef dans son nouvel environnement : félicitations et bon vent !

Adresse :
Quai de l’Ourthe 17
4170 Comblain-au-Pont
Belgique
Tel: 04 369 17 08

Et voici ce que la presse en disait:

https://huy-waremme.lameuse.be/303390/article/2018-11-05/gaultmillau-maxime-zimmer-nomme-jeune-chef-de-lannee?referer=%2Farchives%2Frecherche%3Fdatefilter%3Dlastyear%26sort%3Ddate%2520desc%26word%3Dzimmer

Lisez aussi

https://huy-waremme.lameuse.be/303772/article/2018-11-06/gaultmillau-le-classement-des-restaurants-en-region-liegeoise?referer=%2Farchives%2Frecherche%3Fdatefilter%3Dlastyear%26sort%3Ddate%2520desc%26word%3Dzimmer

Publié dans Anciens de EHT Lg, Non classé | Laisser un commentaire

Viande

Nous mangeons trop de viande ??? Oui… peut-être mais surtout nous mangeons trop de viande provenant de l’élevage industriel…

https://www.msn.com/fr-be/actualite/insolite/un-«abattoir-des-horreurs»-allemand-fournissait-le-marché-belge/ar-BBOzgLO?ocid=spartanntp

Il y a des tas de petits éleveurs qui produisent des viandes de qualité dans des élevages respectueux en nourrissant leurs bêtes avec des produits qu’ils cultivent eux-même sans OGM et sans pesticides… C’est un peu plus cher mais tellement meilleur !

https://www.bfmtv.com/societe/flexitarisme-comment-reduire-le-rechauffement-climatique-par-le-regime-alimentaire-1542929.html

Pour rappel cet article paru en mai 2018 où l’on parle du « véganisme » et pas qu’en bien !

https://wordpress.com/post/moizinho.wordpress.com/330

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Vin bleu

Un ancien m’a envoyé cet article à propos d’un vin « bleu » ??? Moi qui suit un inconditionnel du vin « vert » (le vinho verde portugais) j’ai voulu en savoir d’avantage.

http://avis-vin.lefigaro.fr/magazine-vin/o138210-en-espagne-du-vin-bleu-chamboule-les-traditions

Et pour connaître ce que des professionnels du vin en pensent j’ai repris l’article sur le blog de Sandrine Goyevaert (02), caviste et animatrice du blog « La Pinadothèque »! Diplômée de l’Ecole d’Hôtellerie de Liège et Prix de Premier sommelier de Belgique Junior en 2003, Sandrine a aussi reconnue pour le qualité de son blog sur le vin.

https://lapinardotheque.wordpress.com/2018/10/19/le-vin-bleu-nexiste-pas/

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Croquettes de crevettes grises !

S’il est bien un mets qui représente notre gastronomie belge ce sont les croquettes de crevettes grises (de la mer du Nord).

Le premier concours de la meilleure croquette aux crevettes arrive à Bruxelles
La croquette aux crevettes fait partie de notre patrimoine gastronomique belge qui fait le bonheur des plus gourmands. Alors pour lui faire valoir son titre de noblesse, un concours pour élire la meilleure croquette aux crevettes de la capitale est organisé pour la première fois. Il aura lieu le 22 octobre prochain.
Par Anissa Hezzaz. Photos : Pinterest | Le 05 octobre 2018
Croustillante à l’extérieur, onctueuse à l’intérieure, et une panure à nous faire rosir de plaisir: la réussite de la croquette aux crevettes telle que l’on aime n’est pas donnée à tout le monde. C’est pourquoi le 22 octobre prochain aura lieu le tout premier concours de la meilleure croquette aux crevettes à Bruxelles, organisé par l’agence de communication du tourisme de la Région bruxelloise, Visit.Brussels.
Au total 25 chefs se réuniront pour démontrer leur talent et tenter de décrocher le titre de meilleure croquette aux crevettes à Bruxelles. C’est dans le restaurant Comme chez soi, que les chefs viendront s’affronter face à un jury d’experts en gastronomie. Parmi eux, on retrouvera notamment notre chroniqueur culinaire préféré, Carlo De Pascale, ou encore, le sommelier belge, Eric Boschman.
Le président de ce jury n’est autre que l’ancien chef triplement étoilé, Pierre Wynants. Du bon monde qui devra déterminer la meilleure croquette aux crevettes, en fonction de son goût, sa forme, sa cuisson, son assaisonnement, son dressage dans l’assiette ou encore la température à laquelle elle sera servie. Autant de critères qui les aideront à évaluer quelle croquette aux crevettes mérite un tel titre.
Les participants n’ont quant à eux, pas non plus été choisis au hasard. Ils se sont fait connaître grâce à un appel lancé aux chefs des 19 communes de la région sur les réseaux sociaux. Les chefs sélectionnés proviennent d’institutions bruxelloises bien connues, comme par exemple La Belle maraichère, Chez Léon, Restaurant Vincent ou encore La Guinguette en ville. Autant de bonnes adresses qui nous donneront forcément envie d’aller bien vite en déguster. Le premier concours de la meilleure croquette aux crevettes arrive à Bruxelles
La croquette aux crevettes fait partie de notre patrimoine gastronomique belge qui fait le bonheur des plus gourmands. Alors pour lui faire valoir son titre de noblesse, un concours pour élire la meilleure croquette aux crevettes de la capitale est organisé pour la première fois. Il aura lieu le 22 octobre prochain.

Croustillante à l’extérieur, onctueuse à l’intérieure, et une panure à nous faire rosir de plaisir: la réussite de la croquette aux crevettes telle que l’on aime n’est pas donnée à tout le monde. C’est pourquoi le 22 octobre prochain aura lieu le tout premier concours de la meilleure croquette aux crevettes à Bruxelles, organisé par l’agence de communication du tourisme de la Région bruxelloise, Visit.Brussels.
Au total 25 chefs se réuniront pour démontrer leur talent et tenter de décrocher le titre de meilleure croquette aux crevettes à Bruxelles. C’est dans le restaurant Comme chez soi, que les chefs viendront s’affronter face à un jury d’experts en gastronomie. Parmi eux, on retrouvera notamment notre chroniqueur culinaire préféré, Carlo De Pascale, ou encore, le sommelier belge, Eric Boschman.
Le président de ce jury n’est autre que l’ancien chef triplement étoilé, Pierre Wynants. Du bon monde qui devra déterminer la meilleure croquette aux crevettes, en fonction de son goût, sa forme, sa cuisson, son assaisonnement, son dressage dans l’assiette ou encore la température à laquelle elle sera servie. Autant de critères qui les aideront à évaluer quelle croquette aux crevettes mérite un tel titre.
Les participants n’ont quant à eux, pas non plus été choisis au hasard. Ils se sont fait connaître grâce à un appel lancé aux chefs des 19 communes de la région sur les réseaux sociaux. Les chefs sélectionnés proviennent d’institutions bruxelloises bien connues, comme par exemple La Belle maraichère, Chez Léon, Restaurant Vincent ou encore La Guinguette en ville. Autant de bonnes adresses qui nous donneront forcément envie d’aller bien vite en déguster.

Si vous voulez les faire vous même… Voici ma recette

Crevettes entières

Eplucher les crevettes
Avec les « parures » mettre dans une casserole à fond épais, ajouter un peu de mirepoix et faire suer mouiller avec un peu de fonds de poisson – laisser réduire – Passer le tout au mixer, puis à l’étamine et réserver
Faire un roux serré, mouiller au lait – cuire jusqu’à épaississement ; ajouter le jus des carcasses puis les crevettes – bien mélanger et débarrasser dans un récipient adapté dans lequel on aura passé un film d’huile – laisser refroidir.
Démouler sur un plaque légèrement recouverte de maïzena – détailler en portion. Rouler les morceaux pour leur donner un forme arrondie – paner à l’anglaise.
Pour servir – frire et accompagner d’un bouquet de persil frit

 

 

 

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Petite amusette avec la langue française !

Ah ! la beauté de la langue Française !!!!

(Attention ça vole pas très haut!)

-Quelle est la différence entre une pioche, un pull et une semaine ?
-La pioche a un manche, le pull a deux manches et la semaine a dimanche

-Quelle est la différence entre un internaute et son épouse dépensière ?
-Pendant qu’il clique, elle claque.

-Quelle est la différence entre les oiseaux et les banquiers suisses ?
-Les oiseaux font leurs nids et les banquiers suisses nient leurs fonds.

-Quelle est la différence entre le temps et l’éternité ?
-Si je prenais le temps de te l’expliquer, il faudrait une éternité pour que tu la comprennes.

Quelle est la différence entre Paris, un ours blanc et Virginie ?
-Paris est métropole, l’ours blanc est maître au pôle et Virginie aimait trop Paul…

-Quelle est la différence entre une girouette et un horloger ?
-La girouette montre les vents et l’horloger vend les montres.

-Quelle est la différence entre un enfant qui fait des bêtises et un sapin de Noël ? Aucune!
-Les deux se font enguirlander.

-Quelle est la différence entre un homme et une calculatrice ?
-On peut toujours compter sur une calculatrice.

-Quelle est la différence entre une poule et un chapon ?
-Une poule, cha’pond ; un chapon, cha’pond pas…

-Quelle est la différence entre la lettre A et le clocher de l’église ?
-La lettre A, c’est la voyelle et le clocher, c’est là qu’on sonne.

-Quelle est la différence entre un cendrier et une théière ?
-Le cendrier c’est pour des cendres, la théière c’est pour mon thé…

Attends… C’est pas fini !
-Pourquoi dit-on qu’il y a un Embarras de voitures quand il y en a trop, et Embarras d’argent quand il n’y en a pas assez ?
-Pourquoi parle-t-on des quatre coins de la Terre, alors qu’elle est ronde ?
-Quand un homme se meurt, on dit qu’il s’éteint ;
-Quand il est mort, on l’appelle « feu » ?!
-Pourquoi appelle-t-on « coup de grâce » le coup qui tue ?
-On remercie un employé quand on n’est pas content de ses services.
-Pourquoi dit-on d’un pauvre malheureux, ruiné et qui n’a même plus un lit dans lequel se coucher, qu’il est dans de beaux draps ?
-Comment distinguer le locataire du propriétaire lorsque ces deux personnes vous disent à la fois :
-« Je viens de louer un appartement » ?
-Pourquoi un bruit transpire-t-il avant d’avoir couru ?
-Pourquoi lave-t-on une injure et essuie-t-on un affront ?
-On passe souvent des nuits blanches quand on a des idées noires.
-Pourquoi, lorsqu’on veut avoir de l’argent devant soi, faut-il en mettre de côté ?
-Pourquoi, lorsque vous ne partagez pas l’avis de quelqu’un, dit-on que « les avis sont partagés  » ?!
-Et pour en terminer, réjouissons-nous que ce soient les meilleurs crus qui donnent les plus fortes cuites !

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire