En Salle…

Alors que le rentrée vient d’avoir lieu à l’école d’Hôtellerie, il m’a semblé intéressant de publier à nouveau ces deux articles (de 2016) qui soulignent l’importance du service en salle… Au moment où les restaurateurs peinent à trouver du personnel qualifié et surtout motivé…

http://aaeehl.blogspot.com/2018/09/service-en-salle.html

http://aaeehl.blogspot.com/2018/09/en-salle.html

Publié dans Non classé | 2 commentaires

Quoi de plus gourmand que le chocolat !

Dans son « traité des aliments » en 1702, Louis Lemery précise à propos du chocolat :
« Ses propriétés stimulantes sont propres à exciter les ardeurs de Vénus. »

On ne saurait être plus clair.
Et parmi les mets réputés propices aux joutes amoureuses, qui connurent surtout au XVIIIe siècle une grande vogue, le chocolat figure en bonne place.
Il est de tradition de tenir divers mets pour excitants : gibier, ris de veau, moelle, cervelles, huîtres, homard, écrevisses, caviar, truffes et épices chaudes (cannelle, poivre, piment, muscade, gingembre, clou de girofle), sans oublier l’ambre et le musc, aujourd’hui disparus de la table.

Il s’agit pour la plupart de mets de luxe que l’on prend plaisir à déguster en galante compagnie, plutôt que possédant des vertus secrètes. Néanmoins, la légende sur les vertus aphrodisiaques du chocolat, voyagea bien dans l’histoire.

Dès la période aztèque, le cacao a la réputation d’être un excitant sexuel. Il faut dire que la boisson préparée était très épicée avec du piment, du poivre, des clous de girofle.
On raconte au XVIIe siècle que les indigènes indiens s’enduisent les zones érogènes d’une bouillie de cacao pour que leurs baisers soient encore plus doux.

En 1624, un théologien fait paraître un écrit condamnant la consommation du chocolat dans les couvents, ce breuvage échauffant les esprits et les passions.

La grande période des courtisanes, du XVIIème au XVIIIème siècle, est propice à une forte consommation de chocolat. Dans son Traité des aliments en 1702, Louis Lemery précise au sujet du chocolat : « Ses propriétés stimulantes sont propres à exciter les ardeurs de Vénus. »

Madame du Barry ne manquait pas, dit on, de servir une bonne tasse de chocolat mousseux à ses amants.

Des gravures du XVIIe siècle ou estampes allemandes du XVIIIe, montrent souvent des scènes où on peut voir des couples dégustant du chocolat chaud.

Les dames de Marseille se souvinrent longtemps du bal sulfureux qu’organisa le marquis de Sade, qui eu la brillante idée de distribuer à foison des pastilles de chocolat fourrées à la cantharidine, un puissant alcaloïde congestionnant.

Madame de Pompadour, si on en croit les écrits de Mme de Hausset absorbait régulièrement des décilitres de chocolat ambré pour s’échauffer le sang, d’autant que Louis XV lui reprochait régulièrement d’être « froide ».

Aujourd’hui le terme d’aphrodisiaque n’est plus de mise, on parle plus volontiers, d’aliment tonique, de plaisir, de douceur, de volupté.. qui sont également des qualificatifs propres à l’amour….
Alors le chocolat, complice de l’amour ? certainement…

Mais longtemps mis sur le banc des accusés par les nutritionnistes, le chocolat noir retrouve ses lettres de noblesse grâce à de récentes études qui en vantent les vertus.

http://aaeehl.blogspot.com/2018/09/le-chocolat-noir-bon-pour-le-cur-et-les.html

En suivant ce lien, vous trouverez en bas de page l’annonce du proca-hain salon du chocolat à Paris du 31/10 au 4/11/2018

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Bon à savoir…

Les infos contenues dans l’article ci dessous datent de fin 2016 mais sont toujours d’actualité…

http://aaeehl.blogspot.com/2018/09/etiquetage-sur-les-fruits-important.html

Quant à cet article il fait partie de la foule de nouvelles « sensationnelles » qui fleurissent sur le net dont le contenu est souvent stupide, peu documenté voir farfelu…

http://aaeehl.blogspot.com/2018/09/aliments-dangereux.html

Bonne lecture !

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Souvenirs…

Les beaux moments deviennent de beaux souvenirs; Les mauvais moments deviennent de belles leçons. (citation anonyme…)

Ces deux articles (liens) ont été publiés fin 2016 ; ils font appels aux souvenirs… Pour le premier il s’agit pour des anciens qui ont fait une belle carrière d’en parler un peu histoire de donner aux nouveaux « anciens » le goût de l’aventure, de la persévérance et du courage qui permet de réaliser de grandes choses…

http://aaeehl.blogspot.com/2018/09/souvenirs-davant-1980.html

Ce second article s’adresse à ceux qui se reconnaîtrons….

http://aaeehl.blogspot.com/2018/09/dix-etudiants-belges-en-stage-une-fois.html

 

 

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Le mot bière dans toutes les langues d’Europe…

INSOLITE – Si vous partez en vacances en Europe, cela pourrait bien vous servir. Comme le relèvent nos confrères du HuffPost US, Feòrag NicBhrìde, un internaute écossais passionné de graphisme, a publié sur son site perso une carte expliquant comment dire le mot « bière » dans toutes les langues européennes.

Certes, la traduction est souvent facile, la majorité des langues européennes ayant des racines communes. Quatre termes principaux (avec quelques dérivés) apparaissent: le germanique « beer/bier », le scandinave et balte « ale/øl », le slave « pivo » et le latin « cerveza ». Mais si vous souhaitiez commander une ou deux pintes en Laponie (« vuola »), en Géorgie (« ludi ») ou au Groenland (« baaja »), vous voilà sauvé !

Voici une seconde carte qui reprend à peu près les mêmes informations

bierlang.JPG

En Chine: 啤酒   pijiu – pi-tïo (traduction phonétique).

Au Japon: ラガー bi-ir. (traduction phonétique).

En Norvège: bjorn.

En Suède: brida.

بِيرَة en arabe [bira]

בירה   en hébreu [golda]

맥주 en coréen [maekju]

Mais si vous voulez encore plus de traductions…

http://traduction.sensagent.com/traduire/biere/fr/multilingue.html

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Offres d’emploi…

L’Ecole d’Hôtellerie nous a fait parvenir ces deux offres d’emploi…

Madame, Monsieur,
Nous sommes un petit restaurant à Woluwé St Pierre, basé sur les produits frais et le plus bio possible.
Nous sommes installés depuis 10 mois et commençons à travailler plutôt bien!
Afin d’évoluer et compléter notre équipe, nous sommes à la recherche d’un jeune chef de cuisine (H/F) dynamique avec de la fantaisie et qui aimerait s’associer avec un petit apport et ce pourquoi je me permet de vous envoyer ce mail afin de voir si cela pourrait intéresser éventuellement un de vos derniers diplômés.
Je vous remercie du temps que vous me consacrerez

Pour plus d’info:

DORIANA ZARZYCKI
Téléphone: +32473662534
E-mail: dorianazarzycki@gmail.com


Madame, Monsieur,

Je porte à votre attention (et surtout, à celle de vos jeunes diplômés), cette offre d’emploi dans notre Musée (agent-e accueil et secrétariat – CDI) : http://www.mmil.ulg.ac.be/accueil/benevolat/
Merci de partager un maximum!

Cordialement,

Marie Lekane, 
Responsable du service éducatif de la MMIL 
Téléphone: 043426563
E-mail: info@mmil.be
Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

C’est beau la technologie mais…

Ces deux articles (publiées en 2016) sont séparés de quelques mois seulement….et apparemment l’intelligence artificielle n’est pas si « efficace » que ça !

http://aaeehl.blogspot.com/2018/09/robots-serveurs.html

http://aaeehl.blogspot.com/2018/09/technologie.html

 

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire